suivez-nous sur facebook
facebook
menu
Livre Mal de dos, mal de Bouffe
"Un livre indispensable, sur les relations certaines entre qualité des graisses et douleurs."
France Guillain

les contre-indications du palper-rouler profond manuel

Elles sont d'abord de bon sens : quel masseur, professionnel ou amateur, irait poser ses mains sur un eczéma purulent, une très grosse varice ou une plaie ? Malgré ces évidences, tentons une liste exhaustive des contre-indications du palper-rouler profond manuel :

  1. l'hémophilie pour le risque hémorragique.
  2. la phlébite et les grosses varices pour le risque d'embolie : un caillot sanguin peut se détacher sous l’effet mécanique du massage et aller obstruer une artère provoquant une ischémie (diminution de la circulation sanguine privant la zone irriguée d’oxygène).
  3. une infection et en particulier la fièvre pour éviter la propagation microbienne ou virale.
  4. l'artérite aiguë qui demande des connaissances particulières et une formation professionnelle.
  5. la femme enceinte qui demande également des connaissances particulières et une formation professionnelle.
  6. l'hypertension artérielle importante car le massage sollicite la circulation sanguine et peut donc faire augmenter la tension artérielle. Bien évidemment, tout dépend de l'hypertension. À 15 de tension systolique (maximale) le palper-rouler n'est pas contre-indiqué.
  7. mais aussi l'hypotension artérielle car le massage peut faire baisser la tension de quelques points au cours d'un massage de la colonne cervicale qu'il vaut mieux réserver au professionnel.
  8. toutes les lésions et éruptions cutanées par traumatisme, infection ou maladie pour ne pas augmenter l'inflammation locale.
  9. les hématomes, ecchymoses et tuméfactions pour ne pas les aggraver.
  10. les brûlures tant qu'elles ne sont pas cicatrisées.
  11. les pathologies cardiaques car le massage peut avoir une incidence sur l'activité cardiaque par l'accélération de la circulation du sang.
  12. les fractures tant qu'elles ne sont pas ressoudées pour éviter un déplacement.
  13. les cancers pour ne pas favoriser la diffusion du mal.

Dans le moindre doute, il est toujours préférable de demander conseil et avis aux professionnels de santé : masseur-kinésithérapeute diplômé d’État, médecin traitant ou rhumatologue.

Une dernière mise en garde concerne les manœuvres trop agressives. Elles peuvent créer des lésions des vaisseaux lymphatiques, sources de problèmes importants et de résultats définitivement mauvais. Le palper-rouler, à l’instar de toutes les techniques de santé raisonnables, ne doit pas se transformer en séances de torture.